Is the dental profession ready for person-centred care? Apelian N, et al, Br Dent J 2020.

  • Proposé le : 09/02/2021 23:28:11
  • Par : Bot Twitter
  • Avec la version du site : v2021_01_12
  • Revu par :
    • Mettre votre nom d'utilisateur
    • Mettre votre nom d'utilisateur
Notes sur les tags :
  • Adopter cette revue :
    Si vous souhaitez prendre en charge cette revue d'article, merci de remplacer le tag Non_attribué par Attribué et ajoutez aussi votre nom d'utilisateur à l'emplacement prévu.
  • Réaliser des modifications :
    Pour modifier ce document, il est nécessaire d'être connecté au site. Pour cela, assurez-vous d'avoir des identifiants valides. Si vous n'en avez pas, contactez-nous. Pour vous connecter, cliquez sur l'icône dans la barre de navigation.
  • Demander la finalisation de la revue de l'article :
    Une fois revue et complétée, merci de remplacer l'étiquette Non_finalisé par A_finaliser. Un administrateur se chargera de valider la revue et de la publier avec le tag Finalisé.

Introduction In the last decades, health professions have progressively moved towards person-centredness. Dentistry, however, lags behind the other health professions and remains deeply anchored in a biomedical vision.Aims Our objective was thus to better understand how dentists perceived person-centred care (PCC) and identify the challenges they may face in implementing it.Methods We conducted qualitative descriptive research in the province of Quebec, Canada; it was based on in-depth interviews with 11 general dental practitioners working in private clinics.Results Thematic analyses reveal that dentists had little interest in understanding the life and stories of their patients. Furthermore, their openness to share decision-making was limited to procedures that they considered of relatively low value and less for procedures they considered of higher value, such as indirect restorations.Discussion We argue that dentists' reluctance to understanding and shared decision-making is rooted in the old-established identity of dentistry as an art. Dentists indeed considered the dental craft as sacred - an art form with unbreakable axioms that defined quality of care.Conclusion It is time for the dental profession to reflect on its ideological foundations and reconsider its identity. This reflection is crucial to respond to the needs of a changing society that is losing its confidence in the profession.

Références de l'article


Discussion

  • Cette section peut être éditée par les relecteurs, les rédacteurs, les modérateurs et les administrateurs. Elle regroupe l'ensemble des échanges autours de la référence ci-dessus présentée.
  • Référez-vous à cette page pour connaître le rôle des utilisateurs et pour participer à la discussion.
  • Il n'y a, pour l'instant, aucune discussion en cours.

Éditer la discussion



Gardez le contact

Suivez notre utilisateur Twitter : @AgingPapers
Nos rencontres visio