Intramuscular midazolam, olanzapine, or haloperidol for the management of acute agitation: A multi-centre, double-blind, randomised clinical trial. Chan EW, et al, EClinicalMedicine 2021.

  • Proposé le : 14/05/2021 07:07:03
  • Par : Bot Twitter
  • Avec la version du site : v2021_01_12
  • Revu par :
    • Mettre votre nom d'utilisateur
    • Mettre votre nom d'utilisateur
Notes sur les tags :
  • Adopter cette revue :
    Si vous souhaitez prendre en charge cette revue d'article, merci de remplacer le tag Non_attribué par Attribué et ajoutez aussi votre nom d'utilisateur à l'emplacement prévu.
  • Réaliser des modifications :
    Pour modifier ce document, il est nécessaire d'être connecté au site. Pour cela, assurez-vous d'avoir des identifiants valides. Si vous n'en avez pas, contactez-nous. Pour vous connecter, cliquez sur l'icône dans la barre de navigation.
  • Demander la finalisation de la revue de l'article :
    Une fois revue et complétée, merci de remplacer l'étiquette Non_finalisé par A_finaliser. Un administrateur se chargera de valider la revue et de la publier avec le tag Finalisé.



Background: The safety and effectiveness of intramuscular olanzapine or haloperidol compared to midazolam as the initial pharmacological treatment for acute agitation in emergency departments (EDs) has not been evaluated.

Methods: A pragmatic, randomised, double-blind, active-controlled trial was conducted from December 2014 to September 2019, in six Hong Kong EDs. Patients (aged 18-75 years) with undifferentiated acute agitation requiring parenteral sedation were randomised to 5 mg intramuscular midazolam (n = 56), olanzapine (n = 54), or haloperidol (n = 57). Primary outcomes were time to adequate sedation and proportion of patients who achieved adequate sedation at each follow-up interval. Sedation levels were measured on a 6-level validated scale (ClinicalTrials.gov Identifier: NCT02380118).

Findings: Of 206 patients randomised, 167 (mean age, 42 years; 98 [58·7%] male) were analysed. Median time to sedation for IM midazolam, olanzapine, and haloperidol was 8·5 (IQR 8·0), 11·5 (IQR 30·0), and 23·0 (IQR 21·0) min, respectively. At 60 min, similar proportions of patients were adequately sedated (98%, 87%, and 97%). There were statistically significant differences for time to sedation with midazolam compared to olanzapine (p = 0·03) and haloperidol (p = 0·002). Adverse event rates were similar across the three arms. Dystonia (n = 1) and cardiac arrest (n = 1) were reported in the haloperidol group.

Interpretation: Midazolam resulted in faster sedation in patients with undifferentiated agitation in the emergency setting compared to olanzapine and haloperidol. Midazolam and olanzapine are preferred over haloperidol's slower time to sedation and potential for cardiovascular and extrapyramidal side effects.

Funding: Research Grants Council, Hong Kong.

Références de l'article


Discussion

  • Cette section peut être éditée par les relecteurs, les rédacteurs, les modérateurs et les administrateurs. Elle regroupe l'ensemble des échanges autours de la référence ci-dessus présentée.
  • Référez-vous à cette page pour connaître le rôle des utilisateurs et pour participer à la discussion.
  • Il n'y a, pour l'instant, aucune discussion en cours.

Éditer la discussion



Gardez le contact

Suivez notre utilisateur Twitter : @AgingPapers
Nos rencontres visio